"Histoire partiale, histoire vraie" de Jean GUIRAUD


Voir plus bas les liens/boutons pour visionner ou télécharger ces 4 livres.

​Dans la présentation ci-dessous je vais aborder 2 sujets :

  1. Qu'est-ce qui frappe particulièrement dans cette oeuvre de Jean Guiraud ?
  2. Pourquoi recommander cette oeuvre plutôt qu'une autre ? Pourquoi Jean Guiraud ? Pourquoi serait-ce là des références exceptionnelles ?

Qu'est-ce qui frappe ?

Ce qui frappe beaucoup c'est que les mêmes erreurs et mensonges qui ont été volontairement écrits et propagés dans les livres d'histoire —livres qui ont été imposés au début du 20e siècle par les gouvernements de l'époque— restent encore aussi vivaces aujourd'hui. Si vivaces que la majorité de nos contemporains, toujours victimes de cette désinformation et de ces manipulations historiques, sont complètement conditionnés, "formatés", et croient en toute bonne foi que ces erreurs et mensonges décrivent la réalité. Ces erreurs et mensonges sont devenus comme des slogans, et cela en est presque au point qu'il ne viendrait à l'idée de personne de les remettre en cause.
Lourde chappe de plomb d'erreurs et de mensonges entretenue par les gouvernants successifs depuis plus d'un siècle, par l'Education Nationale, les "élites" intellectuelles et sociales "à la mode", les grands médias, etc., depuis plus d'un siècle. Vraiment étonnant !
Il ne s'agit pas de notre part d'une paranoïa en mentionnant une théorie du complot à notre encontre, ce sont des faits, il n'y a qu'à vérifier. Même si ce n'est pas facile du tout de vérifer, car :

  • d'une part les "bons" auteurs sont rares, et si cachés par les "pouvoirs" qui nous "baladent" —sur ces sujets clefs— et leurs courroies de transmission et autres "idiots utiles",
  • et d'autre part il y a par ailleurs des auteurs qui colportent des erreurs et mensonges, en sens opposé, mais tout aussi étrangers à la réalité des faits que les erreurs et mensonges des livres "officiels" ou "à la mode" que nous subissons depuis plus d'un siècle.


L'objectif pour moi en proposant ces extraits de ces 4 livres ci-dessous est, comme pour le reste sur ce site internet, la conviction que la vérité rend libre. Notre intelligence est faite pour la vérité, se nourrit de la vérité. Pour notre intelligence, le mensonge est un poison, poison qui a des conséquences graves pour notre vie personnelle et pour le bien commun qui est la finalité de la vie politique et sociale. 



Pourquoi Jean GUIRAUD ?



Ci-après je donne ce que je crois être des références exceptionnelles, qui reposent elles-mêmes sur les références exceptionnelles concernant Jean Daujat (pour plus d'informations sur Jean Dauajt voir la sous-rubrique “DAUJAT Jean” dans le rubrique “Théologie ou spiritualité” de ce site). Il me semble que l'on peut objectivement dire qu'il est rare que les personnes et oeuvres à qui l'on fait habituellement confiance possèdent autant de références que celles présentées ici.
Il ne s'agit pas pour moi de dire qu'il n'y aurait pas d'autres personnes et oeuvres dignes de confiance, ou d'autres personnes et oeuvres très importantes, mais seulement de dire : nous avons la chance d'en avoir ici, et il n'y en a probablement par ailleurs tant que ça.

********************* 


Avant de partir de Paris, autour de 1990, j'avais demandé à Jean DAUJAT (qui me connaissait) quel était le meilleur livre d'histoire qu'il avait lu et qu'il pouvait me conseiller. Il m'avait alors indiqué, à ma grande surprise, l'oeuvre en 4 tomes, intitulée "Histoire partiale, histoire vraie" de Jean GUIRAUD, qui avait été écrite autour de 1910 et qui s'arrêtait avant la Révolution Française de 1789. Je m'étais dit que s'il me conseillait ces 4 livres —alors qu'il avait également lu tant de livres plus récents, aussi bien au plan des dates de parution qu'au plan couverture aussi des périodes allant jusqu'à une période récente— c'est parce que cette oeuvre est donc d'une valeur vraiment exceptionnelle. Comme je n'ai aucune expertise en histoire et que j'ai une très grande confiance envers Jean DAUJAT, je me suis fié à cette recommandation.

Un rapide CV de Jean GUIRAUD : Elève du Lycée Louis-le-Grand à Paris puis de École Normale Supérieure, rue l'Ulm. Professeur en Lycée puis à l'Université. Directeur de la Revue des questions historiques. Une collection de livres Jean GUIRAUD, livres d'histoire pour collèges et lycées qui ont servi pendant des dizaines d'années. Etc.


Quelques commentaires complémentaires :


1). Un des grands avantages de ces livres c'est que leur auteur —Jean GUIRAUD—, et les auteurs qu'il cite, sont des personnes qui ont travaillé directement à partir des documents/sources originaux (qui pour la plupart étaient/sont en latin). Alors que le plus souvent, pour la très grande majorité des auteurs (de l'époque actuelle, ou d'époques plus éloignées, et de l'époque de Jean GUIRAUD aussi) il y a plusieurs auteurs intermédiaires entre les documents/sources originaux et les livres qu'ils écrivent : c'est à dire qu'ils s'appuient sur des livres d'auteurs qui eux-mêmes s'étaient appuyés sur les livres de tels autres auteurs, etc., et non sur les documents/sources originaux ; et qu'il n'est pas rare que ces auteurs intermédiaires introduisent des erreurs/omissions/déformations/mensonges par rapport aux documents/sources originaux.

2). Personnellement j'ai longtemps tardé à me mettre à l'étude de ces 4 livres du fait de leur ton, que je trouvais trop « vif ». Maintenant voici ce que je pense sur cette question :

  • C'était au début du vingtième siècle, et leur façon de parler n'était pas la même que la nôtre : c'était plus rugueux, mais moins hypocrite, et sans doute au final plus charitable.
  • Les langages de ses adversaires devaient être encore bien plus « gratinés ».
  • Mais surtout : A l'époque où Jean GUIRAUD écrit cette oeuvre (autour de 1905) ce n'était pas du virtuel, ce n'était pas un film, ou une discussion autour d'une table ou enfoncés dans de bons fauteuils : Il y a eu quelques catholiques qui ont été tués, un nombre considérable de moines et moniales (qui jusqu'à preuve du contraire sont eux/elles-aussi des personnes humaines), notamment ceux et celles qui s'occupaient de l'éducation et de la santé, etc., qui ont été expulsés de France (ou qui ont du s'expatrier) et réduits à la misère (même pour les rares qui ont pu rester en France), et tous les édifices, institutions religieuses, et autres biens, etc., ont été pris par l'Etat. Et puis il y a eu de nombreux dommages collatéraux, par exemple les personnes de l'armée et de la gendarmerie/police qui ont refusé d'exécuter ces ordres d'expulsion et de spoliation, et qui ont à cause de cela perdu leurs emplois, ou pour le moins ont été stoppées dans leurs avancements normaux, etc.
( Voir aussi, en particulier, le livre de Jean Sévillia, intitulé : Quand les catholiques étaient hors la loi ).

C'est dans ces circonstances que ces livres ont été écrits, afin de rétablir l'histoire de France qui avait été tellement et volontairement falsifiée.
Malheureusement Jean GUIRAUD n'avait pas pu continuer sur les périodes d'après l'Acien Régime.
Cette falsification à grande échelle a été "industrialisée" à partir de cette époque-là (début du 20e siècle), et nous vivons encore de nos jours sous son joug. Nous avons tous été tellement conditionnés que tous ces mensonges et erreurs sont devenus des slogans réflexes chez la plupart de nos contemporains ; et que ceux qui osent ne serait-ce que commencer à ouvrir la bouche pour essayer de dire que l'histoire enseignée au travers d'idéologies (par l'Education Nationale, les médias, etc.) et celle qui essaie d'enseigner la réalité des faits sont différentes, eh bien donc, ceux qui osent essayer de dire cela sont forcément taxés de réac/fachos/intolérants/etc., et disqualifiés/marginalisés/exclus d'office).


​PS. Dernière remarque (et elle est pour le moins importante) : cette oeuvre historique avait reçu le support du Pape Saint Pie X, au travers de son Secrétaire d'Etat le Cardinal Merry Del Val, le support de l'Evêque dont dépendait Jean GUIRAUD et de tous (ou beaucoup, je ne me souviens plus) d'Evêques de France, et l'IMPRIMATUR, "de H. ODELIN, Vic. Gen., Parisiis, die 7 Novembris 1910".


Des extraits du Tome I de l'oeuvre : "Histoire partiale, histoire vraie", de Jean GUIRAUD : Des Origines à Jeanne d'Arc

Cliquer ici pour visionner (clic gauche) ou télécharger (clic droit) ce livre


Le Tome II de l'oeuvre : "Histoire partiale, histoire vraie", de Jean GUIRAUD : Moyen Age, Renaissance, Réforme

Cliquer ici pour visionner (clic gauche) ou télécharger (clic droit) ce livre


Le Tome III de l'oeuvre : "Histoire partiale, histoire vraie", de Jean GUIRAUD : L'Ancien Régime (XVIIe-XVIIIe siècles), 1ere partie

Cliquer ici pour visionner (clic gauche) ou télécharger (clic droit) ce livre



Le Tome IV de l'oeuvre : "Histoire partiale, histoire vraie", de Jean GUIRAUD : L'Ancien Régime (XVIIe-XVIIIe siècles), 2e partie

Cliquer ici pour visionner (clic gauche) ou télécharger (clic droit) ce livre